Dent de sagesse : faut-il toujours opérer ?

dent de sagesse - angeOn ne le dira jamais assez, le corps humain est un système et tout est lié et imbriqué. Aussi, si un composant du système rencontre un problème, tout le système en entier peut être atteint. C’est justement ce qui risque d’arriver si l’on ignore les maux de dents, souvent liés aux caries mal soignées ou à l’éruption d’une dent de sagesse.

Justement, un très grand nombre de personnes ignorent encore ce que sont que ces fameuses dents de sagesse. Aussi, si vous aussi vous ne savez pas trop ce que c’est, ni même quels sont leur rôle et leur place dans la dentition, il est donc temps de faire le point sur ce type de dents.

De même, si vous ne savez que peu de choses sur le sujet, mais que vous n’arrivez toujours pas à savoir s’il faut systématiquement subir une opération des dents de sagesse, ce qui suit vous concerne aussi. Ainsi, à l’issue de votre lecture, vous saurez comment aborder cette problématique attenante à vos dents de sagesse.

La dent de sagesse : quelques mots sur la dentition

La dentition est l’ensemble des phénomènes liés à la formation des dents. En outre, bien que nos dents ne fassent leur éruption que quelques mois après notre naissance (heureusement d’ailleurs pour les femmes qui ont choisi l’allaitement), elles sont formées alors que nous n’étions que des embryons dans le ventre de nos mères.

La dentition humaine se fait en trois étapes et durant ces trois étapes, chaque dent a sa place dans la dentition. En effet, avant d’avoir des dents définitives, nous avons tous des dents de lait, également appelées, dents déciduales. Ces dents de lait apparaissent entre 6 mois et 6 ans et les dents définitives les remplacent de 6 ans à 13 ans. La dernière étape de la dentition est constituée par l’apparition de la dent de sagesse, au nombre de 4 en temps normal (2 pour la mâchoire inférieure et 2 pour la mâchoire supérieure).

Comme vous le savez, avant d’avoir ces 32 dents, entre 6 mois et 6 ans, nous avons d’abord 20 dents : 8 incisives, 4 canines et 8 molaires. Ensuite, à l’âge adulte, nous devons normalement avoir 32 dents. Parmi ces 32 dents, nous pouvons compter 8 incisives, 4 canines, 8 prémolaires et 12 molaires. Si les dents définitives apparaissent, entre 6 et 13 ans, les troisièmes molaires, que nous appelons singulièrement dent de sagesse apparaissent assez tardivement, entre 16 et 25 ans.

En outre, si certaines personnes souffrent intensément de l’éruption des troisièmes molaires, pour d’autres, elles n’apparaissent jamais. Les études scientifiques menées jusqu’à ce jour n’ont pas encore donné de résultats sur les raisons de ce phénomène.

 

Le point sur les dents de sagesse

Nous savons tous que chaque dent à une place définie dans notre dentition et nous savons également tous à peu près à quoi servent les dent de sagessecanines, les incisives et les molaires. Pourtant, malgré leur célébrité, il n’y a que peu de personnes qui savent à quoi servent les 4 dents de sagesse, qui, rappelons-le, sont aussi les troisièmes molaires.

Si ces troisièmes molaires sont connues sous le nom « dent de sagesse », c’est à cause du fait qu’elles apparaissent tardivement, comparées aux autres dents. En effet, comme il a été évoqué, si les dents définitives apparaissent entre 6 et 13 ans, les dernières molaires ne font leur apparition qu’entre 16 et 25 ans.

Malgré leur particularité, ces dernières dents ont exactement les mêmes fonctions que les autres. En outre, elles peuvent également servir de supports solides aux divers appareils dentaires bien que leur éruption provoque bien souvent des maux de dents.

D’ailleurs, il existe plusieurs problèmes liés à l’éruption des ces dents et bien souvent, ces problèmes conduisent à une opération des dents de sagesse, ce qui n’est pas très rare au sein de la population (voire même assez répandu).

 

Pourquoi doit-on procéder à une opération des dents de sagesse ?

Il est vrai qu’une opération des dents de sagesse n’est pas obligatoire, il existe quelques raisons qui conduisent pourtant à un tel acte chirurgical, quelles sont-elles alors ? La toute première raison qui pousse le dentiste à conseiller l’extraction d’une dent de sagesse c’est le fait qu’elle pousse mal. En effet, il est fort possible qu’une de ces dernières molaires soit incluse dans la gencive, qu’elle gêne alors la racine de la molaire voisine et cause de terribles maux de dents. Il faut alors pratiquer d’urgence une opération pour éviter que la situation empire.

Ensuite, étant donné leur place, il est très difficile de les nettoyer et de ce fait, elles risquent plus que les autres dents de développer des caries, de s’infecter, ce qui risque d’atteindre les autres molaires et donc, de causer encore une fois d’affreuses douleurs aux dents. Souvenez-vous, le corps humain est comparable à un système composé de plusieurs éléments et si un seul élément va mal, tout le système est menacé.

Enfin, le manque d’espace sur une des deux mâchoires est aussi une raison plus que valable qui pourrait pousser un dentiste à conseiller une opération de ce type. Dans ce cas-là, les dents de sagesse peuvent gravement perturber l’alignement des autres dents. Il va sans dire qu’une telle perturbation provoquerait d’énormes dégâts et dans certains cas, de terribles douleurs dentaires, en plus d’un défaut que nous pourrions qualifier d’esthétique.

Malgré tout ce qui a été dit, si les dents de sagesse se portent bien, une opération des dents de sagesse n’est pas nécessaire. D’ailleurs, il est conseillé de ne pas y toucher si tout se passe bien, car quand nous arrivons à la quarantaine, nous avons tendance à perdre nos dents. Ainsi, garder ses dents de sagesse est une excellente idée pour conserver un maximum de dents.

 

Opération des dents de sagesse : avant, pendant et après

Une personne qui souffre de douleur dentaire devra se rendre chez un dentiste, et ce, le plus rapidement possible. En effet, ce dernier est capable de détecter rapidement tout ce qui cause les maux de dents chez son patient. De même, il est à même de dire si oui ou non les douleurs dentaires dont souffre son patient sont causé par une dent de sagesse. Si c’est, malheureusement le cas, le dentiste fera  les examens nécessaires pour déterminer exactement ce qui se passe. Au besoin, il dirigera son patient vers un chirurgien-dentiste. De même, pour préparer le patient à l’opération, il est fort possible que le chirurgien-dentiste prescrive des antibiotiques.

Vient ensuite le jour de l’opération ; rassurez-vous, une opération au niveau des dents de sagesse est sans douleur (en tout cas lors de l’acte chirurgical), car l’intervention se déroule sous anesthésie locale et dure en moyenne 30 minutes. Si les 4 dents de sagesse doivent être extraites, le chirurgien-dentiste devra faire l’opération à deux reprises. Les techniques d’extraction de ce type de dents sont actuellement très modernes et très efficaces. En bref, le chirurgien-dentiste incise les gencives, enlève la dent de sagesse concernée et ferme le tout avec des techniques de suture modernes, dont les fils disparaitront rapidement et naturellement. Sachez d’ailleurs qu’il est rare qu’il y ait des complications pour ce type d’opération.

Avant de laisser son patient partir de son cabinet, le chirurgien dentiste lui prescrira des antidouleurs et des antibiotiques pour éviter toutes les sortes de complications. De même, il conseillera le patient en question sur le type d’alimentation à favoriser durant les cinq jours qui suivent l’opération ainsi que l’hygiène à adopter (il est généralement assez difficile de mâcher après ce genre d’opération, c’est pourquoi les aliments sont préférés sous forme liquide, la glace et le froid pouvant notamment apaiser les douleurs post-opératoires).

 

Quelques conseils supplémentaires

La santé des dents est très importante pour le bien-être en général. Aussi, à la moindre petite douleur, il est vivement conseillé d’aller tout de suite chez le dentiste afin d’éviter les situations désastreuses.En outre, si vous avez des douleurs dentaires liées aux dents de sagesse, vous comprenez maintenant qu’une opération n’est pas obligatoire, elle peut être nécessaire, mais pas obligatoire. Cependant, si vous devez subir une telle opération, une fois chez vous, appliquez une poche de glace sur la zone opérée durant au moins 3 h pour atténuer la douleur et aussi pour éviter un éventuel gonflement.

Si vous prévoyez d’avoir les dents blanches par un quelconque procédé de blanchiment des dents ou si vous sentez, pour une raison ou une autre, que vous avez besoin de vous faire poser des appareils dentaires, vous devez également vous rendre chez le dentiste pour qu’il constate l’état de vos dents. Dans les deux cas, un détartrage vous sera très utile. Par ailleurs, ayez toujours une bonne hygiène dentaire pour éviter tous les problèmes liés aux caries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *